Tag - société

Entries feed - Comments feed

Last entries

Sun 14 Feb 2016

  • David Mentré

À écouter : France Inter, « État d’urgence, état de méfiance »

Reportage diffusé ce matin sur France Inter à écouter d'urgence : « État d’urgence, état de méfiance ».

Il est éclairant sur l'inutilité de l'état d'urgence, l'aveuglement et l'incompétence des préfets à comprendre la religion Musulmane et le salafisme (et donc à lutter efficacement contre le terrorisme), l'arbitraire des interventions policières et leur inutilité (3.000 interventions pour une seule arrestation) qui fatigue les policiers, l'utilisation des assignations à résidence pour contrer toute contestation (en l'occurrence écologiste lors de la COP21), et surtout les menaces à la démocratie.

L'État a des moyens mais ne l'utilise que pour faire de l'esbroufe. Il est temps que nos gouvernants arrêtent de gouverner par les sondages.

Arrêtons cet État d'urgence !

Wed 23 Jan 2013

  • David Mentré

Deux articles importants à lire

Deux articles sortis récemment qui me semblent important à lire.

Le premier, "Non à la privatisation du domaine public par la Bibliothèque nationale de France !", alerte sur la privatisation de données publiques sous couvert de numérisation des ouvrages.

Morceau choisi :

Les conditions d’accès à ces éléments de patrimoine du domaine public seront restreintes d’une façon inadmissible par rapport aux possibilités ouvertes par la numérisation. Seule la minorité de ceux qui pourront faire le déplacement à Paris et accéder à la BnF seront en mesure de consulter ces documents, ce qui annule le principal avantage de la révolution numérique, à savoir la transmission à distance. Partout en France et dans le monde, ce sont les chercheurs, les étudiants, les enseignants, les élèves, les amateurs de culture, les citoyens qui se trouveront privés de l’accès libre et gratuit à ce patrimoine.

Le second, "Sans médias libres, pas de liberté de pensée - Conférence d’Eben Moglen", souligne les enjeux sur les libertés individuelles qui se déroulent actuellement autour d'Internet.

Morceau choisi :

La criminalisation de la lecture a bien avancé. Aux États-Unis d’Amérique dans ce que nous appelons les procès terroristes, nous voyons désormais souvent des recherches Google faites par des particuliers utilisées comme preuves de leur comportement criminel. La recherche de la connaissance est devenue une preuve dans les procès de terrorisme organisé. Nous rendons criminel l’acte de penser, lire et chercher.

Lisez et diffusez ces articles autour de vous si vous le pouvez.

Mon 20 Jun 2011

  • David Mentré
  • 2

Bouh ! C'est le méchant inspecteur des impôts !

Je n'ai pas de télévision. Cela peut paraître incongru, mais c'est quand même vrai. Et chaque année, je coche la case « Pas de télé donc pas de redevance » sur ma déclaration de revenus.

Et depuis deux ans, je reçois une lettre amusante :

Objet : Contribution à l'audiovisuel public 2010 - Avis de passage

Madame, Monsieur,

Je me suis présenté à votre domicile le Sem 21/2011 afin de pouvoir vérifier, comme vous l'avez déclaré sur votre déclaration de revenus établie en 2010, qu'aucune de vos résidences n'est équipée d'un appareil récepteur de télévision.

En raison de votre absence lors de ce premier passage, je n'ai pu procédé à cette vérification.

Chose étrange cette lettre est sous enveloppe scellée, reçue par la poste. Et la date est loin d'être précise[1]. :-) Je ne sais pas vous, mais j'ai du mal à croire que l'inspecteur ce soit déplacé jusqu'à mon appartement, avec une lettre pré-imprimée dans une enveloppe scellée sous le bras, juste au cas où.

La lettre continue (l'italique est de moi) :

Si toutefois vous déteniez un appareil récepteur de télévision, je vous invite à régulariser votre situation .... Un avis d'imposition de 121 euros vous sera ultérieurement adressé et, à titre exceptionnel, aucune amende ne sera appliquée, pour la contribution à l'audiovisuel due en 2010.

En langage clair : on sait que tu as fraudé, mais si tu te dénonces tout de suite on ne dira rien.

Bien sûr, je trouve normal de payer mes impôts, redevance audiovisuelle ou autre. J'écoute abondamment les chaines de Radio France, avec un récepteur radiophonique dans chaque pièce. Donc il serait normal que je paye la redevance audiovisuelle. Je comprends que l'État soit ricrac côté finances et qu'il fasse les fonds de tiroirs. Mais la loi est conditionnée aux récepteurs de télévisions, c'est comme ça. Et je n'aime pas qu'on me prenne pour un imbécile.

Je me suis fait un plaisir de renvoyer le bulletin confirmant que je n'avais pas de télévision. L'année dernière, je n'ai pas vu d'inspecteur.

Notes

[1] En 2009, la date n'était même pas renseignée. Ils font des efforts. ;-)